• Accueil

    Accueil

     

    Accueil

     

    Accueil

     

    Accueil

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

  •  

     

     

     

      

     

     

    Ce qui me surprend le plus chez l'homme occidental,

    c'est qu'il perd la santé pour gagner de l'argent,

    et il perd ensuite son argent pour récupérer la santé.

    A force de penser au futur, il ne vit pas au présent

    et il ne vit donc ni le présent ni le futur.

    Il vit comme s'il ne devait jamais mourir,

    et il meurt comme s'il n'avait jamais vécu.

    Le Dalaï Lama.

     

    FÊTE DES PÈRES...arrive

     

    Permision !! 

    Je me permets.. 

    De m'exprimer, c'est la clé de l'authenticité 

    De me tromper, c'est un signe d'humilité 

    De risquer, c'est un pas vers la liberté 

    De dire non, c'est le gage de l'affirmation 

    De m'isoler, c'est le seuil de l'intériorité 

    D'écouter, c'est l'itinéraire de la vérité 

    De m'interroger, c'est l'éclaircie de l'incertitude 

    De dire la vérité, c'est le miroir de la transparence 

    De m'émouvoir, c'est l'ouverture à l'émerveillement 

    De pleurer, c'est l'éclosion de la sensibilité 

    De rire, c'est l'apanage de la joie 

    De chanter, c'est le palliatif de la tristesse 

    De prier, c'est l'abreuvement à la source 

    De pardonner, c'est l'ultime pas vers la libération 

    De remercier, c'est l'amorce vers la gratitude... 

     

     

    FÊTE DES PÈRES...arrive

     

     

     

    belle nuit

     

    Clic pour vérifier

     

     

     


    10 commentaires
  •  

     

    J'ai pensé que ces quelques fleurs

    te feraient plaisir.

    Joyeuse fête des mères

     

     

     

     

     


    16 commentaires
  • 3424885_89013615_3424885_artleo_com18880 (700x410, 171Kb)


    Coccinelle, dos écarlate, astucieusement accrochée à l'herbe pour un brin d'herbe, vers le haut rampant sans hâte rampant sur la tige jusqu'au miel qui sent bon . Mange rapidement Vache, pucerons nuisibles, et fleur parfumée Merci de lui dire 

     

     

     

     

     

    Les cadeaux de la vie

    Au bureau, on attend la pause, la fin de la journée,

    le week-end, les vacances, la retraite... 

    Et on se dit souvent : Quand j'aurai rencontré l'âme-sœur... 

    Quand les enfants seront grandsAh !, si j'étais libre

    Quand j'aurai de l'argentQuand j'aurai déménagéQuand j'aurai le temps...

    Et finalement, on ne vit pas et les années passent.

    Le compte à rebours a commencé

    et on ne savoure toujours pas la vie précieuse

    qui nous est offerte chaque matin,

    la présence de ceux que nous aimons, un après-midi de repos... 

    Et si on prenait conscience que chacun de nos gestes peut se transformer un instant de bonheur ?

    Que chaque instant, chaque seconde est un cadeau que la vie nous offre...

     

     

     

     

     

     


     

    Beau jeudi

     

     

     

     

    3424885_klipartbozhikorovki28 (500x333, 180Kb)

    3424885_36342303_i192873755_74334_3 (29x31, 5Kb)

     


    4 commentaires
  •  



    Merci à vous tous
    de votre passage chez moi.
    C'est un plaisirs de vous lire,
    Revenez me voir
    ma porte est grande ouverte.

     

     

     

     

     


    Bright Sun


    5 commentaires
  •  

     


    Où se cache donc le bonheur?

    La condition première au bonheur est la volonté de l'être et ce que nous faisons pour y parvenir. Cette volonté manque à presque tous les humains. C’est pourtant la condition sans laquelle il n’y a point de bonheur. Sans elle on nage perpétuellement dans une mer d’incertitude; on détruit le matin ce qu’on a fait le soir; on passe sa vie à faire des erreurs, à les réparer, à s’en repentir.

    Ce sentiment de repentir est un des plus pénibles qu'on puisse éprouver. Nous pouvons écarter les idées tristes et les remplacer par des pensées agréables, c'est un des grands ressorts du bonheur sur lesquels nous pouvons agir, du moins jusqu’à un certain point.

    Il faut avoir des passions pour être heureux, mais elles doivent servir à notre bonheur. Contrairement à l’ambition qui, elle, désire toujours, et rend notre bonheur dépendant des autres. Or, moins notre bonheur dépend d'autrui, plus il est facile d'être heureux.

    Un des plus grands secrets du bonheur est d’aimer les choses qu’on possède. Aimer et apprécier ce qu’on possède, savoir en jouir, savourer les avantages de son état, ne pas trop regarder ceux qui nous paraissent plus heureux, s’appliquer à en tirer le meilleur parti possible, voilà ce qu’on appelle être heureux. Le plus heureux des hommes est celui qui désire le moins de changement de son état.

     

    Où se cache donc le bonheur?

     

     

    Où se cache donc le bonheur?

     

     

    Bright Sun


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique