•  

     

    Belle semaine

     

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  •  

    http://www.heleneseguin.net/revendications-et-luttes-dans-la-colonie-britannique---liens.html

      http://www.encyclopediecanadienne.ca/fr/article/rebellions-de-1837/

     

    Bureau de vote au début du 19e siècle.

     

     

    Drapeau utilisé par les Patriotes du Bas-Canada de 1832 à 1838. Il est encore régulièrement utilisé aujourd'hui lors de la Fête nationale du Québec et de la Journée nationale des patriotes

    La Journée nationale des patriotes est un jour férié et chômé au Québec le lundi qui précède le 25 mai de chaque année. Instaurée le 22 novembre 2002 et célébrée pour la première fois le 19 mai 2003, cette journée vise à « souligner l'importance de la lutte des patriotes de 1837-1838 pour la reconnaissance de leur nation, pour sa liberté politique et pour l'établissement d'un gouvernement démocratique». Avant 2003, le lundi précédant le 25 mai de chaque année était la Fête de Dollard, instituée dans les années 1920 afin de concurrencer la fête de la Reine célébrée ailleurs au Canada ; en outre, cette fête a souvent porté le nom Fête de Dollard et de Chénier dans les dernières décennies avant 2003, ce qui a préfiguré le remplacement de Dollard par les Patriotes.

     

    Historique

       En 1937, les Fêtes du centenaire de 1837, organisées par des citoyens de Saint-Denis-sur-Richelieu, commémorent les luttes des patriotes de 1837-1838 pour la liberté, la reconnaissance nationale de leur peuple et la démocratie. Les fêtes se déroulent en plusieurs endroits sur le territoire du Québec. Les citoyens produiront divers objets en souvenir de l'évènement. 

    En 1962, année du 125e anniversaire de la Rébellions de 1837, a lieu le premier d'une série ininterrompue de rassemblements de citoyens, en novembre, à Saint-Denis-sur-Richelieu, afin de commémorer la mémoire des patriotes. 

    Puis une émission de Radio-Canada (Le Sel de la semaine) en mai 1968 a élu Jean-Olivier Chénier le plus grand héros Canadien-Français. L'émission se termine par la suggestion que la fête de Dollard soit remplacée par la fête de Chénier. Cela n'arriva pas, mais la fête de Dollard fut alors souvent appelée conjointement Fête de Dollard et de Chénier sur des calendriers vendus au grand public. Cela associa les Patriotes à la journée exacte de la Journée nationale des patriotes d'aujourd'hui (c-à-d l'avant-dernier lundi de mai comme la fête de la Reine). 

    Le 6 octobre 1982, le gouvernement du Québec décrète la Journée des patriotes, le dimanche le plus près du 23 mai dans le but « d'honorer la mémoire des patriotes qui ont lutté pour la reconnaissance nationale de notre peuple, pour sa liberté politique et pour l'obtention d'un système de gouvernement démocratique ». 

    Le désir que la Journée des patriotes soit commémorée par un jour férié et chômé incite des citoyens à faire campagne pour obtenir soit un nouveau jour de congé en novembre, soit le remplacement d'un jour de congé existant. Le Club Souverain de l'Estrie, lance le mouvement pour « Pour un jour férié en mémoire des patriotes » en 1987. Se joindront ensuite diverses associations de citoyens dont entre la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal et le Comité du 15 février 1839, fondé en 1997 pour aider au financement du film 15 février 1839 de Pierre Falardeau. 

    C'est finalement par le remplacement de la Fête de Dollard que la Journée des patriotes, renommée Journée nationale des patriotes, obtient son jour de congé propre. Le déplacement de novembre à mai est motivé par la volonté de mettre en évidence le point de départ des assemblées publiques organisées par des citoyens patriotes à travers le Bas-Canada de mai à novembre 1837 en réponse à l'adoption par la Chambre des communes britannique des dix résolutions du Secrétaire d'État à l'Intérieur Lord John Russell 

     

     

    Journée nationale des patriotes. Devant la prison du Pied-du-Courant, Montréal, 2009 

     

     La Journée nationale des patriotes


     

     

    Pin It

    2 commentaires
  • A toutes les mamans

    Poèmes de la fête des mères

    "Une maman pour la douceur :
    Même les jours où son cœur pleure,
    Ses bras consolent et réconfortent...
    Une maman est toujours forte.

    Une maman pour la saveur :
    Dans ses recettes, y' a du bonheur,
    Et des inventions généreuses...
    Maman est vraiment merveilleuse.

    Une maman pour la chaleur :
    Avec peu d'objets, sans valeur,
    Elle fait d'un rien une maison
    Et la remplit de ses chansons."

     

     

    A toutes les mamans

     

    Poème de Vanessa Jacquin


    Parfois la mer a ses tourments,
    Le ciel alors se voile d'un habit gris,
    Elle même devenue berceau de noirceur,
    L'air suit le geste, n'osant protester et se refroidit.
    Tout le microcosme s'en trouve chamboulé.
    Puis, s'apaisant d'elle même,
    Elle retrouve peu à peu ses couleurs gaies et vivifiantes,
    Elle se régénère en un souffle chaud et humide,
    Nous livrant toute l'immensité de sa force et de sa sagesse.
    La vigueur de son impalpable amour nous saisit,
    Ecumant nos moindres doutes ou torpeurs.
    La mer se fait amie, amour, mère, confidente, muse, déesse
    Et nous retrouvons en son sein un nid de certitudes
    Sûr qu'elle fait partie de nous et nous d'elle
    Et que par ce lien fragile et éternel,
    Nous savons que nous l'aimerons à jamais,
    Même s'il elle n'en demeure pas moins un insondable mystère

     

    A toutes les mamans

     

     

    Poème de Melody

    `Une maman,
    C'est comme un cadeau du ciel
    La première personne que l'on voit lors de notre arrivée sur Terre et qui nous émerveille
    Elle nous étreint avec plein de tendresse
    Et auprès d'elle on est comme la plus divinisée des déesses,
    A ses côtés l'on s'est sentit
    Comme dans le plus beau des paradis
    Dans un jardin d'Eden où se trouvent des fleurs de toutes les couleurs
    Où le soleil est toujours au rendez-vous empreigne d'une douce vague de chaleur,
    Nous vivons, avec elle, dans un bonheur sans pareille!

    Et lorsque nos joues sont inondées de larmes,
    Elle nous les sèches par de douces paroles comme dans un charme.
    Elle nous a tout donnée
    Et de tous nos méfaits nous a pardonnée,
    Elle nous a tout appris
    Sans se donner un jour de répit,
    Elle nous a cajolée
    Et a exaucée tous nos souhaits.

    Ma maman m'a offert une vie d'Or
    Elle est mon trésor,
    Ma perle rare
    Pleine de courage.
    Elle est ma moitié
    Nous sommes liées.

    Et malgré toutes les épreuves que nous traversons
    Nous les affrontons;
    Nul doute, rien ne pourras nous séparer
    Elle est, dans mon être, enracinée.
    Elle est ma rosée du matin,
    Lorsqu'elle aura froid je la couvrirais d'un voile de satin
    Lorsqu'elle sera triste je la borderais de paroles tendres
    Sans plus attendre.

    Tout cela pour te souhaiter, maman, une bonne fête
    Et pour te dire que je t'aime et serais toujours prête
    Pour te faire de tendres câlins.

     

     

    A toutes les mamans

     

     

     

    A toutes les mamans

     

     

     

    A toutes les mamans

    A toutes les mamans

     


     

     

     

     

    Pin It

    7 commentaires
  • En ce monde

    Où la vie

    Se disloque

    Ou s'assemble

    Sans répit

    Le poète enlace le mystère

    Invente le poème

    Ses pouvoirs de partage

    Sa lueur sous les replis

    Je cherche le lieu fidèle, la trame,

    Le secret des secrets à senteur d'océan,

    Le latin insensé où les ruisseaux foisonnent

    La lueur rebelle et la fleur du temps...

    Andrée Chedid

     

     

    Mai en fleurs

     

    Mai en fleurs

     

     

    Mai en fleurs

     

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  • avril
    • Avril le doux, quand il se fâche, est le pire de tous.
    • Avril pleut pour les hommes, mai pleut pour les bêtes.
    • A la mi-avril, le blé est à l'épi.
    • Au mois d'avril, le chêne rit.
    • Avril a 30 jours. Si 31 il avait, personne ne s'en plaindrait.
    • Avril et mai sont les clés de l'année.
    • Avril fait la fleur, mai en a l'honneur.
    • Avril pluvieux et mai venteux rendent le paysan heureux.
    • Avril tantôt pleure, tantôt rit.
    • Avril tempéré n'est jamais ingrat.
    • Avril, un de bon sur mille.
    • En avril, bas ou haut, tout arbre a son loriot.
    • En avril, bruine obscure, trois jours dure.
    • En avril, froidure est bonne.
    • En avril, le sureau doit fleurir, sinon le paysan va souffrir.
    • Fleur d'avril ne tient qu'à un fil.
    • Quand avril se met en fureur, il est le pire des laboureurs.
    • Quand avril tombe de l'eau, le vigneron répare le fond de son tonneau.
    • S'il pleut en avril, prépare tes silos.
    • S'il tonne en avril, prépare ton baril.
    • Il faut que mars sèche les balcons et qu'avril les mouille.
    • Il n'est d'avril si beau, qui n'ait de neige à son chapeau.
    • Il n'est si gentil mois d'avril qui n'ait son chapeau de grésil.
    • Les mois d'avril et de mai font la farine de toute l'année.
    • Lune rousse sur la semence aura toujours mauvaise influence.
    • Mars gris, avril pluvieux, font l'an fertile et plantureux.
    • Neige d'avril dévore le blé comme le bœuf le ferait.
    • Nul avril sans épi.
    • Bourgeon qui pousse en avril met peu de vin au baril.
    • Caprices d'avril font tomber les fleurs et trembler les laboureurs.
    • Ce n'est jamais avril si le coucou ne l'a dit.
    • Chaque goutte d'avril en vaut mille.
    • Chêne qui pèle en avril pèle deux fois.
    • D'avril, les ondées font les fleurs de mai.
    • On n'a pas hiverné tant qu'avril n'est pas passé.
    • Petite pluie d'avril est, de la saison, le babil.
    • Petite pluie d'avril fait la belle saison.
    • Petite pluie d'avril salit la terre, grande pluie l'approprie.
    • Pluie d'avril donne à boire.
    • Quand le raisin naît en avril, il faut préparer son baril.
    • Si la pluie d'avril vaut son pesant d'or, quand le tonnerre va, c'est un trésor
    • Quand il pleut le jour de Saint-Georges, sur cent cerises on a quatorze.
    • S'il gèle à la Saint-Georges, sur cent bourgeons en restent quatorze....
    • Saint-Georges, Saint-Marc sont réputés saints grêleurs .

     

     

     

    avril

     

     

     

    avril

     

     

     

    avril

     

     

     

    avril

     

     

    Pin It

    6 commentaires